SOCIÉTÉ ACADÉMIQUE DE L'AUBE

Communication de M. Robert Poisson,
membre résidant,

le 16 décembre 2016

Jean-Thomas Bonnemain, un « Buceton des Lumières »

Jean-Thomas Bonnemain (1756-1807) naît dans une famille de notables fortement impliquée dans la vie de Bucey. L’adolescent va au collège et, plus tard, fréquente l’université. Le jeune Buceton sera avocat, écrivain. La Révolution favorise sa carrière. Il sera administrateur du district de Troyes en 1790, juge au tribunal du district d’Ervy. Il sera élu député de l’Aube, membre de la Convention nationale du 5 septembre 1792 au 26 octobre 1795 et du Conseil des Cinq-Cents de cette même date au 20 mai 1797.
Anti-esclavagiste, il sera membre de la première Société des Amis des Noirs créée à la veille de la Révolution. L’ouvrage écrit par cet « ami de la justice et de la paix », Régénération des colonies ou moyens de restituer graduellement aux hommes leur état politique et d’assurer la prospérité des Nations, est très en avance sur son temps, alors que sévit encore la traite négrière. Écrit en 1790, sa publication est différée jusqu’en 1792… La Révolution abolit certes l’esclavage en 1794, mais Napoléon le rétablit en 1802. Il faudra attendre 1848 et l’action de Victor Schoelcher pour voir l’abolition définitive de l’esclavage en France.



Retour