SOCIÉTÉ ACADÉMIQUE DE L'AUBE

Communication de Mme Geneviève Ravel,
membre associé,

le 15 décembre 2017

Les héros du 15 juin 1940 à Villeneuve-au-Chemin.

La « drôle de guerre » qui durait depuis septembre 1939 s’arrête brutalement le 10 mai 1940 lorsque l’Allemagne envahit la France par le massif des Ardennes, mal défendu. Ordres mal compris, contre-ordres insensés, moyens de communication inadaptés et la débâcle qui ensanglante l’Aube à partir du 14 juin ne peut plus être évitée.

On a beaucoup écrit sur l’avancée fulgurante de l’armée allemande, les bombardements, l’irresponsabilité supposée des généraux français, l’errance de soldats refusant de poser les armes, les milliers de blessés ou tués, les centaines de milliers de prisonniers trimballés de campements provisoires en camps d’internement, les valeureux soldats dits « sénégalais » assassinés…

Mais on ignore à peu près tout de ceux qui se sont trouvés coincés dans le sud du département et qui pourtant se sont battus vaillamment : d’ailleurs, quand on prétend les honorer, à Villeneuve-au-Chemin, trois-quarts de siècle après leur mort, on cloue une plaque « 20 soldats morts pour la France ». Officiellement : INCONNUS. Mais on se doit de s’interroger : inconnus, le furent-ils vraiment ?


Retour