SOCIÉTÉ ACADÉMIQUE DE L'AUBE

Communication de M.André Dolat ,
membre résidant,
le 16 mars 2018

Naissance, vie et mort d’un site industriel en milieu rural :
la scierie de Jeugny.

Loin d’essayer de ressusciter un passé à jamais scellé, il s’agit donc désormais de le préserver d’une « destruction amnésique », avant qu’il ne soit trop tard.
Parce qu’aux côtés des moulins, tuileries, verreries, la scierie de Jeugny fit partie de ces petites industries auboises que ne concernaient ni la bonneterie, ni l’agglomération troyenne.
Parce que pendant près d’un siècle, ces industries, presque toutes abandonnées de nos jours, en ruine ou disparues, ont rythmé la vie des villages, de 1901 à 1996 en ce qui concerne la scierie de Jeugny.
Notre démarche sera donc archéologique, du visible au passé, un va-et-vient permanent entre terrain, archives privées et publiques, témoignages aussi, pour interroger la vie ou ce qu’il en reste, globale enfin, car c’est bien l’histoire d’un site que nous souhaitons évoquer ici.
À l’image de la cheminée de la scierie, haute de 25 mètres, matrice d’un âge révolu, qui modèle fièrement le paysage de Jeugny depuis plus d’un siècle et où s’inscrit tout un pan de l’histoire communale.


Retour