SOCIÉTÉ ACADÉMIQUE DE L'AUBE

Communication de M. Gérard André,
membre associé,
le 16 mars 2018

Le projet retrouvé de l’édition des Pensées de Pascal
par Sainte-Beuve/Charles des Guerrois.

En 1930, un article de l’historien troyen Jean-Camille Niel intitulé Un second exemplaire de l’édition de 1669 des Pensées, porta à la connaissance du public l’existence de ce manuscrit, article dans lequel on pouvait lire, à propos de ce poète et grand bibliophile troyen qu’était Charles Des Guerrois, découvreur de ce « second exemplaire » : « Du reste, M. Des Guerrois, grand admirateur de Pascal, avait préparé une nouvelle édition des Pensées d’après le plan primitif de l’Apologie. Le manuscrit en aurait été égaré par un éditeur éventuel ». En fait, il ne fut pas publié par Hachette.
Ce projet constitua néanmoins, dans l’histoire de l’édition des Pensées, la deuxième tentative, après celle de Faugère, de reconstitution objective, malgré ses imperfections, du plan de Pascal. En présentant un projet d’édition s’inspirant de la « conversation de Pascal », tout en étant redevable aux Pensées, fragments et lettres de Blaise Pascal de Prosper Faugère, Sainte-Beuve et Des Guerrois innovèrent, anticipant, 72 ans avant, sur l’édition de Jacques Chevalier de 1925 (qui fut adoptée un peu plus tard par Gallimard/la Pléiade de 1954 à 2000 pour la publication des œuvres complètes de Pascal).


Retour